Vers la relaxation des militantes de Femen emprisonnées en Tunisie ?

Le Premier ministre qui se trouve actuellement en visite à Bruxelles semble lâcher du lest en ce qui concerne l’affaire Femen,les féministes européennes qui croupissent dans les prisons tunisiennes.

Dans une interview accordée aujourd’hui, mardi 25 juin au quotidien belgeois Le Soir , Ali Laarayedh  a déclaré que « Si la justice tunisienne ne les relaxe pas, nous devrions les libérer » .Il fait ainsi  référence au droit de grâce dont dispose le président de la  République.
Toutefois, le Premier ministre a affirmé que le comportement de ces jeunes est une « offense pour le sexe féminin ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here