Précisions sur l’affaire de la société « Yosr pour le Développement »

   Le gérant de la société « Yosr pour le Développement », Adel Dridi, arrêté samedi dernier, sur fond d’implication dans des opérations d’escroquerie, a été interrogé par le juge d’instruction, a annoncé le procureur de la République.

   Dans un communiqué rendu public, lundi 24 juin, le procureur de la République a indiqué que Adel Dridi a été arrêté sur instructions du ministère public et du juge d’instruction, sur informations établissant la fermeture du siège de ladite société et la fuite de son gérant.

   La Banque Centrale de Tunisie (BCT) avait au préalable déposé plainte contre Adel Dridi, portant sur l’exercice d’une activité bancaire non autorisée, contraire aux dispositions des art. 7 et 14 de la loi 65-2001 relative aux établissements de crédit, a indiqué le même communiqué.

   Une enquête a été menée contre Dridi et ses complices pour  » blanchiment d’argent en bande organisée et pour exercice d’une activité bancaire sans autorisation préalable du ministre des Finances », ajoute la même source.

   En vertu d’un interrogatoire effectué à deux reprises, les 19 et 25 avril dernier, le juge d’instruction a émis un mandat de dépôt à l’encontre d’Adel Dridi et désigné un expert pour identifier la nature de l’activité de la société. Des instructions ont été également données pour établir un rapport à cet effet et ordonner à toutes les banques de geler les comptes bancaires de Ali Dridi, cite le communiqué.

   Dridi avait été libéré suite à son engagement à rembourser les citoyens et à fournir des listes détaillées au juge d’instruction, conformément aux mesures suivantes :

    – Remboursement des personnes ayant placé des fonds dans cette société,  non acceptation de nouveaux placements et cessation d’exercer toute activité illicite

    – Choisir un domicile élu, lieu de sa résidence et l’obligation de ne pas quitter le district du Grand -Tunis et Nabeul

    – Gel des sommes d’argent consignées auprès des banques estimées à plus de trois millions de dinars

    – Interdiction de voyager à l’étranger

   – Adresser une correspondance à la Conservation de la propriété financière (CPF), la Bourse des valeurs mobilières, ainsi qu’à la direction du transport terrestre pour geler les biens immobiliers et les biens mobiliers ainsi que les participations appartenant à Adel Dridi ou à sa société.

    Adel Dridi sera, en conséquence, interrogé pour manquement aux mesures précitées et aux engagements qu’il a pris, explique le procureur de la République. Il sera également procédé à la saisie des fonds en sa possession ou de ses collaborateurs, outre toutes les voitures lui appartenant ainsi qu’aux sociétés  « Yosr pour le Dévelopement « , » Yosr assistance »,  » Yosr Tourisme et loisirs »  et « Yosr immobilier ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here