Mongi Marzouk demande au gouvernement d’autoriser la Poste tunisienne à fournir des services bancaires

Les derniers mouvements de grève observés par les agents de la Poste tunisienne ont suscité la polémique sur son éventuelle privatisation. Intervenant sur Express Fm, Mongi Marzouk, ministre des Technologies de l’information et des communications, a nié toute intention de la privatiser, faisant savoir que son département avait demandé, il y a cinq mois, au gouvernement d’autoriser la Poste tunisienne à fournir des services bancaires (crédits et autres prestations), étant donné que la poste collecte 24% de l’épargne nationale et assure 70% de ses activités sous forme de transactions financières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here