Le gouvernement, déterminé à appliquer la tarification des viandes rouges

« Le gouvernement est déterminé à appliquer la nouvelle tarification des viandes rouges décidée le 20 Juin 2013″, a affirmé le ministre du Commerce et de l’Artisanat, Abdelwahab Maâtar.

 Le ministre a tenu, lundi au siège de son département, une réunion avec les présidents de la Fédération nationale des métiers et de la Chambre nationale des bouchers et les  représentants des chambres régionales, sur l’entrée en application de la nouvelle tarification des viandes rouges.

 Il a souligné que « les prix plafonds décidés pour les viandes rouges sont étudiés et tiennent compte des marges bénéficiaires de toutes les parties« , exprimant « l’espoir du ministère de voir les bouchers y adhérer, en n’achetant les ovins qu’à des prix leur permettant de respecter cette nouvelle tarification pour limiter la spéculation » .

 Les responsables de la fédération et de la chambre nationale des bouchers ont jugé, pour leur part,  que cette tarification ne préserve pas leurs intérêts, étant donné l’enchérissement des prix de vente des ovins et des bovins.

 D’après un communiqué publié par le ministère du Commerce : » Les prix des viandes rouges en Tunisie sont élevés et sans commune mesure avec les autres pays. Cette situation ne peut perdurer surtout que la production locale couvre, d’après le ministère de l’Agriculture, 97% des besoins du marché national, en plus des opérations d’importation que le ministère a autorisées pour les privés « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here