Le propriétaire de « Yosr pour le développement » est interdit de voyage

Le vice-procureur au pôle judiciaire, Sadok El Amri, a écarté  la possibilité du départ « légal » d’Adel Dridi, propriétaire de la société « Yosr pour le développement », « puisqu’il lui est interdit de voyager et de quitter le Grand -Tunis, en vertu d’une décision judiciaire, prononcée depuis 3 mois et encore en vigueur », a-t-il dit.

 Des rumeurs circulaient, depuis ce matin, sur un éventuel départ à l’étranger du responsable de la société, qui faisait, depuis 2011, des collectes d’argent auprès des citoyens en leur promettant des bénéfices mirifiques.

 De nombreux citoyens, s’estimant victimes d’escroquerie, ont protesté, vendredi, devant le siège de la BCT, après avoir entendu ces rumeurs, réclamant la récupération de leur argent.

 Dans une déclaration à l’agence TAP, M.El Amri a expliqué que suite à une plainte déposée par la BCT, « le juge d’instruction a pris, depuis février 2013, toutes les mesures nécessaires pour garantir les droits des citoyens qui ont placé leur argent dans cette société ».

 Selon ses dires, « les différents comptes bancaires de la société et de son propriétaire ont été gelés et une procédure a été menée pour recenser ses biens fonciers et aussi la liste des citoyens ayant placé des fonds dans la société en question ».

La BCT avait mis en garde, à plusieurs reprises, contre « le recours aux sociétés qui collectent l’argent auprès des citoyens« , précisant que le dépôt des fonds est exclusivement la prérogative des institutions bancaires et financières autorisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here