Meherzia Laabidi « La rédaction de la Constitution est passée de la rhétorique à la rigueur des textes juridiques »

  « Grâce aux avis des experts, des représentants de la société civile et des citoyens, la rédaction de la Constitution est passée de la rhétorique à la rigueur des textes juridiques », s’est félicité, jeudi 20 juin, le premier vice-président de l’Assemblée nationale constituante (ANC) Meherzia Laabidi.

   S’exprimant lors d’une conférence sur le projet de la nouvelle Constitution et les objectifs de la révolution, Laabidi a affirmé que le souci majeur des rédacteurs de la Constitution était d’élaborer une Constitution sur la base  d’un dialogue et d’un consensus qui reflètent les différentes opinions.

Par ailleurs, le constitutionnaliste Chafik Sarsar a relevé plusieurs insuffisances dans le projet de Constitution, citant, à ce propos, les problèmes juridiques liés à la motion de censure contre le président de la République et le chef du gouvernement et à la rédaction hâtive des dispositions finales et transitoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here