Agence de promotion des investissements agricoles – APIA

Les financements bancaires des investissements agricoles privés ont régressé de 25% à fin mai 2013, pour atteindre une valeur de l’ordre de 24,7 millions de dinars (MDT) contre 28,6 MDT au cours de la même période de 2012, a indiqué M. Abdellatif Ghdira, directeur général de l’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA).

Le taux de financement bancaire des projets agricoles n’a pas dépassé les 13,4% au cours de la même période de 2013 contre 17,8%, une année auparavant, a-t-il encore précisé.

Le responsable a fait savoir que les banques commerciales ont contribué au financement des grands projets agricoles à hauteur de 17,6% et de 4,6% pour les petits projets.

L’autofinancement reste la principale source de financement des investissements agricoles, soit une moyenne de 80%, a-t-il dit.

Il a évoqué, à cette occasion, les difficultés d’accès des agriculteurs au financement, mettant l’accent sur l’effort déployé par les différentes parties concernées par ce dossier (ministère des Finances, Banque centrale de Tunisie (BCT), représentants des banques commerciales et fonds d’investissements) pour identifier les solutions à ce problème.

La valeur des investissements agricoles de catégories « B » et « C » (moyens et grands investisseurs), agréés par l’Agence de promotion de l’investissement agricole (API), a atteint 185,7 MDT au cours des cinq premiers mois de 2013 contre 161,2 MDT au cours de la même période de l’année écoulée, soit une hausse de 15,2%.

Les investissements adoptés généreront 2076 emplois dont 11 au profit des diplômés du supérieur. Les gouvernorats de Béja, Kasserine, Bizerte, Gabès, Sidi Bouzid, Monastir et Nabeul accaparent 54% du total des investissements agréés.

M. Ghdira a ajouté que la commission nationale d’octroi des avantages a adopté, jusqu’à fin mai 2013, l’octroi de 26 crédits fonciers, indiquant que ces crédits permettront d’intégrer environ 270 hectares de terres agricoles dans le circuit économique.

Les investissements réalisés par les jeunes promoteurs se sont élevés à 26,9 MDT dinars contre 25 MDT au cours de la même période de 2012.

Les investissements des sociétés à participations étrangères ont atteint 4,2 MDT et les investissements des Tunisiens à l’étranger ont évolué pour s’élever à 4,3 MDT au cours de la même période de 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here