La Syrie au menu du sommet du G8

Le sommet du G8, qui se tient aujourd’hui, lundi 17 juin, en Irlande du Nord, sera dominé par le dossier syrien avec une rencontre décisive entre le président Barack Obama et son homologue russe, l’allié de Damas.

 Washington et Moscou, qui cherchent à organiser en juillet une conférence de paix encore très improbable sur la Syrie, ont des positions diamétralement opposées sur la question syrienne.

Alors que les pays occidentaux alliés de l’opposition syrienne envisagent de livrer des armes aux rebelles syriens pour « rééquilibrer » les forces sur le terrain en vue d’une éventuelle négociation, Vladimir Poutine, très offensif, a prévenu que Moscou « ne pouvait envisager » une telle hypothèse.

« Je pense que tout le monde sera d’accord sur le fait que ça ne vaut pas la peine de soutenir des personnes qui non seulement tuent leurs ennemis, mais mangent aussi leurs organes en public et devant les caméras », s’est-il indigné.

« Nous ne violons aucune règle ou norme et nous appelons tous nos partenaires à agir de la même façon« , a insisté Vladimir Poutine, dont le pays arme le régime de Bachar al-Assad et se réserve la possibilité de lui livrer des missiles S-300 antiaériens.

L’agence AFP rapporte que la Maison-Blanche a accusé jeudi Damas d’avoir franchi « une ligne rouge » et d’avoir utilisé des armes chimiques. Et d’annoncer qu’elle allait augmenter son soutien à l’opposition syrienne, sans pour autant dire clairement qu’elle allait livrer des armes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here