La famille d’Amina exprime sa solidarité avec les trois Femen

Dans une lettre du Dr Sami Sboui, oncle maternel d’Amina Tyler et directeur de recherche scientifique, la famille d’Amina a appelé les trois présidents de la Troïka à intervenir pour « rendre justice à Pauline, Marguerite et Joséphine », les trois Femen, qui ont mené une action à Tunis en solidarité avec Amina, condamnées à quatre mois de prison ferme.

La famille d’Amina considère que ces trois « jeunes militantes féministes de 19 ans », qui croupissent en prison  pour « attentat à la pudeur », sont « emprisonnées pour des faits mineurs qui n’ont rien à voir avec des actes d’incitation à la débauche et d’exhibition sexuelle et qui n’ont, en rien, provoqué de trouble de l’ordre public ni menacé la sécurité ou la sûreté de l’ Etat ».

Dans une lettre adressée aux intellectuels, journalistes, militants associatifs, ONG internationales et politiques, la famille d’Amina a souhaité la libération de Pauline, Marguerite, Joséphine. La famille d’Amina se dit « partager la consternation de leurs familles, face à un jugement largement disproportionné. Un tel jugement est une atteinte grave à l’intelligence, la sagesse, et la modération légendaire des Tunisiens et de la Tunisie », indique la famille dans sa lettre.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here