Tozeur: perte de 1800 emplois potentiels à cause de problèmes de financement

Le gouvernorat de Tozeur a perdu 1800 postes d’emploi potentiels au cours de cette année à cause de problèmes fonciers et de financement des projets, a indiqué Talel Cherif, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest.

Ces problèmes ont acculé des investisseurs tunisiens et étrangers à abandonner leurs projets, a ajouté Talel Cherif.

Il a fait remarquer que des investisseurs ont contacté la chambre de commerce et d’industrie pour lui soumettre des projets. N’ayant pas trouvé des terrains pour s’installer, ils ont dû abandonner leurs projets dont une unité de production de lampes économiques estimé à 1 million de dinars et qui aurait procuré cent postes d’emploi.

Les problèmes de financement ont contraint plusieurs investisseurs à délaisser leurs projets, a affirmé Talel Cherif, précisant que la Banque de financement des PME (BFPME) a refusé de financer un projet de fabrication de fenêtres en PVC qui devait employer 500 personnes, arguant du fait que le gouvernorat de Tozeur n’est pas la zone adéquate pour ce type d’activité.

D’autre part, le retard enregistré dans la réalisation d’une décharge contrôlée a entravé la mise en œuvre d’un projet d’exploitation des déchets (valorisation des déchets en combustible), a indiqué la même source.

Selon le président de la chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest, les banques de financement continuent de pratiquer la politique d’exclusion des régions de l’intérieur, estimant à tort que ces régions ne sont pas stratégiques pour l’investissement privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here