Erdogan tente de désamorcer la crise

Le chef du Gouvernement turc qui s’est longuement entretenu, hier mercredi 12 juin, avec des représentants de la contestation, a  proposé de consulter la population d’Istanbul, dans l’espoir de mettre fin au mouvement de contestations.

M. Erdogan a avancé l’idée d’un référendum sur le projet d’aménagement de la place Taksim d’Istanbul, à l’origine des manifestations qui visent son gouvernement depuis deux semaines.

« Nous pourrions soumettre cette question à un vote populaire à Istanbul. En démocratie, seule la volonté du peuple compte, je crois qu’après ce geste de bonne volonté, les jeunes vont décider de quitter le parc Gezi. Ce parc doit être évacué le plus vite possible, nous ne pouvons bien sûr pas accepter que ces manifestations se poursuivent éternellement », a déclaré le vice-Premier ministre turc au terme de cette réunion, rapporte l’agence AFP.

Après l’évacuation brutale mardi de la place Taksim, le parc Gezi, dont la destruction annoncée a donné le coup d’envoi de la révolte contre le Premier ministre le 31 mai, est resté mercredi le dernier bastion de la contestation. Nombre de ses occupants y ont abandonné leurs tentes par peur d’une évacuation musclée de la police.

Seuls quelque centaines d’irréductibles y ont passé une journée de plus, résolus à poursuivre leur mouvement pour protéger « leur » parc et ses 600 arbres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here