Le Forum transatlantique annuel sur l’économie dans le bassin méditerranéen se déroule à la SAIS Washington

Dans le cadre du projet  « nouveau paradigme pour la Méditerranée », le centre des relations transatlantiques SAIS, à l’université John Hopkins de Washington a achevé  le 10 juin le premier round du Forum économique Transatlantique « Construction de ponts d’échanges avec la méditerranée ».

Mme Lobna Jeribi, membre de l’Assemblée nationale constituante du parti Ettakatol, M.Sami Razgallah, responsable de la communication et membre du bureau politique d’Ettakatol, ainsi que M.Ahmed Néjib Chebbi membre de l’ANC du parti Jomhoury ont participé à ce forum et y ont représenté la Tunisie.

Les représentants de diverses compagnies de la région méditerranéenne étaient présents, avec pas moins de 20 directeurs de chambres de commerce régionales pour la Turquie entre autres.

 « Ce Forum est le début d’un projet majeur qui vise à intensifier la coopération transatlantique entre les USA et les pays d’Afrique du Nord et du sud de l’Europe. Il est clair que ce Forum sera élargi d’ici l’année prochaine et nous devrions, dans les mois qui suivent organiser plusieurs meetings de travail, panels de discussions et synopsis, pour inclure tous les pays du bassin méditerranéen. Nous allons promouvoir les opportunités de partenariat avec ces pays et les aider à atteindre le marché américain. Nous allons développer aussi avec les entreprises des Balkans qui ont déjà une expérience réussie dans le marché du Maghreb des accords tripartites, entre investisseurs, know-how et partenaires locaux des USA, de l’Europe du Sud et d’Afrique du Nord. Nous savons qu’avec toutes les turbulences politiques en Méditerranée, et spécialement dans les pays qui vivent une transition démocratique, le projet est extrêmement complexe et ambitieux.  Nous nous engageons à travailler de plein pied avec la Tunisie pour l’aider à se développer dans tous ses secteurs d’activité », a affirmé Sasha Toperich, associé senior du centre des relations Transatlantiques en charge de ce programme.

Conférence sur la société civile et renforcement de la femme dans le bassin méditerranéen à Sarajevo en Novembre prochain.

« Notre centre initiera une coopération accrue avec la société civile et les organisations pour l’égalité Hommes-Femmes dans les pays du bassin méditerranéen, qui inclura une conférence à Sarajevo en novembre prochain organisée par l’agence américano bosniaque et le département pour l’égalité Hommes-Femmes du ministère des droits de l’homme en Bosnie. En 2014, nous planifions des programmes destinés à stimuler le dialogue politique et académique dans le bassin méditerranéen, qui seront tenus en Turquie et à Washington DC » a conclu Toperich.

Questionné par la presse sur le fait que pour la première fois opposition et membres du gouvernement en Tunisie soient assis autour d’une même table afin de promouvoir la coopération et les investissements en Tunisie, M. Razgallah Sami a affirmé : « Quand il s’agit de promouvoir les investissements en Tunisie, à créer des postes d’emplois, et à servir les intérêts du Pays, il n’Ya plus ni opposition, ni gouvernement, ni gauche, ni droite, il y’a des tunisiens qui main dans la main travaillent ensemble pour hisser haut et fort les couleurs de la Tunisie»

« Les américains sont aujourd’hui très sérieux quant aux possibilités de développement de la coopération avec la Tunisie, qui à ce jour restent discrètes. La lutte contre la corruption et l’engagement de la Tunisie dans le processus de transparence gouvernementale, y sont un facteur essentiel.  Plusieurs multinationales et entreprises de taille moyenne, voient en notre pays un compromis idéal entre know how, et maitrise des couts, ils attendent d’avoir une meilleure visibilité politique, entre temps nous travaillons en amont pour les aider à mettre en perspective et en relief leurs projets d’investissements qui seront pour la Tunisie un pourvoyeur important de main d’œuvre, tout cela bien sûr dans un cadre de coopération « gagnant-gagnant ».

Quant à Mme Lobna Jeribi, elle a affirmé que : « Ce Forum est l’outil idéal pour mettre en pratique des propositions qui sinon risqueraient de rester encre sur du papier. En tant que politiques nous devons aujourd’hui sortir du terrain des discours d’intentions, et concrétiser les aspirations de notre peuple à trouver du travail et améliorer ces conditions de vie. Nous sommes sortis de ce Forum avec un plan d’action concret et nous nous engageons à le mettre en œuvre le plus rapidement possible. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here