Algérie – Appel à l’armée à « destituer le chef de l’Etat »

Dans une lettre citée ce mardi 11 juin par le quotidien Le Soir d’Algérie, Mohamed Mechati- un dirigeant historique de la révolution algérienne, membre du groupe des 22 qui ont déclenché le 1er novembre 1954  l’insurrection  armée contre l’occupation française – a lancé un vibrant appel à l’armée algérienne, l’invitant à «agir vite» afin de combler le vide laissé au sommet de l’Etat par la longue maladie du président Bouteflika.

«Vous qui avez choisi et imposé cet homme et qui l’avez déclaré élu puis réélu, faussement et sans scrupules»,  accuse-t-il dans les extraits de cette missive publiés par le journal.

Et de poursuivre : «Votre courage et votre patriotisme, dont nous ne doutons pas, doivent vous faire agir vite ; il y va de la survie de notre pays. Les Algériens vous en seront reconnaissants», ajoute Mohamed Mechati dans une référence, selon le quotidien algérois, à la destitution du chef de l’Etat, hospitalisé en France depuis le 27 avril.

Porté triomphalement au pouvoir en 1999, le président Abdelaziz Bouteflika a été réélu une première fois en 2004, puis en 2009 après une modification de la Constitution qui limitait jusque-là à deux le nombre de mandats présidentiels.

Auparavant sujet tabou en Algérie, plusieurs voix s’élèvent désormais, surtout dans les médias, pour l’application de l’article 88 de la Constitution qui prévoit l’empêchement du président en cas de maladie grave et durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here