Mouvement Ennahdha : la « campagne injuste » contre Rafik Abdessalem ne l’empêchera pas de poursuivre sa carrière militante

Le mouvement Ennahdha a condamné, mardi,  les « campagnes politiques et médiatiques »visant l’ancien ministre des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem, de même que le parti et le gouvernement dont il faisait partie. Il dénonce également « les tentatives » des médias d’influencer la justice.

Dans une déclaration, rendue publique mardi,  Ennahdha exprime sa totale solidarité avec l’ancien ministre des Affaires étrangères qui, selon le mouvement, est la cible d’une « campagne injuste » qui ne l’empêchera nullement de poursuivre sa carrière politique et militante au sein du mouvement.

Ennahda  appelle les médias à faire preuve d’impartialité et d’objectivité et à éviter les attaques attentatoires à l’honneur et à la dignité.

Le traitement de cette affaire nécessite « un minimum d’objectivité, de détachement et de respect du secret de l’instruction », ajoute la déclaration.

Rappelons que le ministère public avait ordonné l’ouverture d’une instruction suite à la publication, par la bloggeuse Olfa Riahi, de documents imputant à l’ancien ministre des faits présumés de malversation financière et de dilapidation de deniers publics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here