Qui veut semer la discorde entre Al-Jomhouri et le Front Populaire?

Dans l’actualité en Tunisie et depuis hier, le bruit court sur un prétendu enregistrement de Issam Chebbi dans lequel il aurait déclaré que Hamma Hammami avait collaboré avec la police politique du régime Ben Ali.

Nous l’avons contacté pour en savoir plus. Le porte-parole d’Al Joumhouri, a, à ce propos, catégoriquement nié avoir tenu de tels propos. « Je n’ai jamais tenu ces propos. Je n’y pense même pas. C’est d’autant plus le cas que ce n’est absolument pas vrai », nous dit-il.

A propos du  même sujet, nous avons contacté Hamma Hammami. Même son de cloche. Lui aussi nous dit qu’il ne pense pas qu’Issam Chebbi ait tenu de tels propos : « Chebbi est un homme responsable et ne tiendrait jamais des propos de ce genre ».

Sur le fait lui-même Hamma Hammi refuse de répondre : « Je ne réponds jamais à de telles allégations, et ce, pour la simple raison qu’on veut précisément nous induire dans de telles polémiques pour nous affaiblir et je ne veux pas leur donner ce plaisir ».

Les deux hommes politiques sont unanimes à ce propos pour dénoncer le fait que ces allégations visent à  semer la discorde entre Al Joumhouri et le Front populaire. Hamma Hammami va encore plus loin. Selon ce dernier, on le vise personnellement. « Je savais que des choses pareilles allaient arriver. On a déjà publié que j’étais mort. Aujourd’hui que je suis un indic de Ben Ali. Demain on dira que je suis l’instigateur des évènements de Chaambi », renchérit-il avec un zeste d’ironie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here