La BEI renforce son engagement au Maghreb

  • Un engagement de 20 millions d’EUR dans Capital North Africa Venture Fund II

 La BEI a engagé 20 millions d’EUR dans Capital North Africa Venture Fund II (CNAV II), un fonds généraliste axé sur le Maghreb, que gère Capital Invest, une société de capital-investissement indépendante installée à Casablanca.

CNAV II, qui cible une taille finale de 100 millions d’EUR, a atteint plus de 75 millions d’EUR à l’issue de la première tranche de souscription. L’activité première du fonds sera de fournir des financements en fonds propres et en quasi-fonds propres pour soutenir le développement de petites et moyennes entreprises (PME) dans la région.

Cet engagement de la BEI est financé par l’Union européenne au moyen de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) et par le Royaume d’Espagne, par le biais de son agence de coopération internationale pour le développement (AECID), elle-même placée sous la tutelle du secrétariat d’État à la Coopération internationale et à l’Amérique latine (SECIPI).

Mehdi Tahiri, Omar Chikhaoui et Younes Al Abadan, les trois associés au sein de Capital Invest, ont salué l’opération en ces termes : « C’est pour nous un très grand privilège d’avoir la BEI et la BERD comme principaux investisseurs dans notre fonds. C’est une preuve de la confiance et de l’intérêt qu’inspire le secteur nord-africain du capital-investissement. »

Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la BEI, a pour sa part expliqué : «La BEI est très heureuse de renouveler son soutien à Capital Invest, auprès de qui elle s’est déjà engagée à plusieurs reprises au cours des treize dernières années. Le soutien aux PME, notamment par le biais d’instruments de capital-investissement, est une des grandes priorités de la Banque, car ces entreprises jouent un rôle crucial dans les économies de nos différents partenaires au sud de la Méditerranée. Les PME sont la clé absolue pour relancer l’essor du secteur privé et l’emploi dans la région et ainsi répondre aux aspirations des jeunes de ces pays.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here