Face à un pays en pleine agitation, Erdogan reste de marbre

Selon une chaîne privée turque, un policier, blessé lors d’une manifestation, a succombé hier mercredi 5 juin à ses blessures après une chute d’un pont en construction alors qu’il pourchassait des manifestants à Adana, dans le sud de la Turquie.

Il s’agit du premier mort dans les rangs de la police depuis le début de la contestation contre le Premier ministre, durant laquelle deux manifestants ont trouvé la mort.

Attendu par une vague de manifestants qui exigent sa démission, Erdogan regagnera vendredi la Turquie au terme de trois jours de visite au Maghreb.

Le chef du gouvernement turc, qui retrouvera uns pays toujours en pleine agitation, au lendemain d’une journée de forte mobilisation syndicale et de nouveaux affrontements entre la police et les contestataires à Ankara, affiche une fermeté sans faille face aux manifestants  qui lui reprochent sa dérive autoritaire et l’accusent de vouloir islamiser la société turque.

En visite lundi à Rabat, le Premier ministre avait provoqué les manifestants en affirmant  avec dédain que la crise était « en train de se calmer« . « A mon retour de cette visite, les problèmes seront réglés« , avait-il lancé.

Le Premier ministre islamiste  compte probablement sur le soutien d’une large partie de la population. Son propre parti, l’AKP, a remporté 50% des suffrages lors des élections générales de 2011, – et surtout sur les élections locales de 2014 pour asseoir son autorité.

C’est dans cette perspective que le vice-Premier ministre a exhorté  les partisans de l’AKP à ne pas accueillir leur champion à l’aéroport  à son retour de Tunisie vendredi soir 7 juin. « Le Premier ministre n’a pas besoin de faire étalage de sa puissance« , a-t-il souligné.

Comble de la provocation, Erdogan avait menacé les manifestants d’un tsunami humain: « S’ils veulent organiser des rassemblements, si c’est un mouvement social, eh bien quand ils réuniront 20 personnes, j’en réunirai 200.000, et quand ils seront 100.000, je mobiliserai un million de membres de mon parti« , a-t-il prévenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here