La Chine riposte en taxant lourdement les vins européens

Vive tension entre Bruxelles et Pékin suite à la décision de la Commission européenne de taxer le solaire chinois. Ainsi, le gouvernement chinois a lancé dès cette nuit du mercredi  05 juin  une procédure antidumping et antisubventions visant les vins de l’Union européenne.

Taxes « injustes »

« La Chine s’oppose vigoureusement aux pressions exercées par l’Europe par le biais de ses taxes injustes visant les produits photovoltaïques chinois», a affirmé  Shen Danyang, porte-parole du ministère chinois du Commerce, tout en assurant que les relations entre la Chine et l’Europe ne devraient pas se dégrader. Quelques heures plus tôt pourtant, l’agence de presse officielle Chine nouvelle avait prévenu que la décision de la Commission européenne risquait de faire «dérailler» les relations commerciales entre la Chine et l’Union européenne.

Un marché qui dépasse le milliard d’euros

Le quotidien français Le Figaro rappelle que Pékin a déjà par le passé pris des mesures visant des produits européens en réplique à des décisions européennes d’enquêtes ou de taxes visant des sociétés ou des produits chinois.

Le montant annuel des exportations de vins et spiritueux européens vers la Chine dépasse le milliard d’euros. Le premier exportateur européen vers la Chine est la France, avec 140 millions de litres de vin vendus en 2012, pour un montant de 788 millions de dollars, selon les douanes chinoises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here