22 candidats passeront le Bac en prison

22 candidats au Baccalauréat passeront les épreuves de la session principale (juin 2013) dans des  établissements pénitentiaires où ils purgent leurs peines.Deux autres sont hospitalisés, l’un à Kairouan et le deuxième à Gabès.

Les candidats détenus sont répartis comme suit : deux à la prison de Kébili, un à Jendouba et un autre à  Kairouan. Les autres candidats sont incarcérés dans les prisons de Morneg, Gafsa, La Rabta, Médenine, Mahdia, Gabès et Mornaguia.

Par ailleurs, le ministère de l’Education a pris des mesures exceptionnelles au profit d’un certain nombre de candidats à besoins spécifiques, en accordant à 9 élèves un temps supplémentaire équivalent au tiers du temps légal consacré à chaque épreuve. Une salle sera réservée à chaque candidat. 47 autres candidats bénéficieront des mêmes conditions d’examen en plus de l’assistance d’un élève qui écrira sous leur dictée.

En outre, 10 élèves bénéficieront de l’agrandissement de la taille d’écriture des textes des épreuves. 21 autres bénéficieront de cette même mesure en plus du tiers du temps légal consacré à chaque épreuve et d’une salle individuelle.

Ces mêmes mesures profiteront à 12 autres candidats qui bénéficieront, également, de l’assistance d’un élève pour l’écriture.

Les sujets seront transcrits en braille pour 38 candidats et présentés en français à 34 autres candidats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here