Un jeune opposant égyptien condamné à 6 mois de prison pour injure à Morsi

Un jeune opposant au président Mohamed Morsi a été condamné lundi à six mois de prison pour injure au chef de l’Etat par un tribunal siégeant dans une banlieue du Caire.

Ahmed Douma, jugé pour avoir qualifié M. Morsi de criminel ayant échappé à la justice, devra également payer une amende de 200 livres (22 euros).

Il pourrait être libéré contre une caution de 5.000 livres (550 euros) en attendant la décision d’une cour d’appel.

Quelques dizaines de partisans du jeune homme se sont rassemblés devant le tribunal pour protester contre son procès, scandant des slogans contre le président Morsi et les Frères musulmans, la puissante confrérie islamiste dont il est issu, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Ce procès fait suite à une plainte déposée par un membre du parti de M. Morsi, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), qui a dit s’être senti personnellement insulté par les propos de M. Douma sur le président.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here