Marzouki : “Le Japon a beaucoup donné à la Tunisie”

“Deuxième partenaire économique de la Tunisie après l’Union Européenne (UE), le Japon a beaucoup donné au pays et continue à lui apporter son soutien“, a affirmé, vendredi 31 mai, le président de la République provisoire, peu après son arrivée dans la capitale japonaise pour participer à la 5e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD V) prévu du 1er au 3 juin à Yokohama.

   « De plus en plus étroites, les relations de coopération tuniso-nippones sont appelées à se renforcer, à la faveur de l’instauration d’une coopération tripartite entre le Japon, la Tunisie et l’Afrique subsaharienne », a-t-il indiqué au siège du Club de la presse japonaise à Tokyo.

   Cette visite, a-t-il ajouté, se veut une occasion pour examiner les moyens d’impulser la coopération bilatérale et de conforter le soutien immatériel apporté par le Japon aux pays africains, notamment en matière de formation.

   En réponse à une question sur l’amplification du phénomène du chômage, Marzouki a fait remarquer que “la montée des revendications après la révolution a été accompagnée de la baisse de la production, du ralentissement de l’investissement, de la régression du taux de croissance et de la réduction des recettes touristiques, autant de facteurs qui ont contribué à la dégradation de la situation”.

   “Cette phase transitoire nécessite encore plus temps“, a-t-il lancé, estimant que “le dénouement de la situation politique et l’amélioration du climat de sécurité ne manqueront pas de contribuer à dynamiser les rouages de la machine du développement”.

  Le rétablissement de la sécurité, a-t-il ajouté, est un facteur déterminant pour drainer les investissements, faisant état, à ce propos, de la coordination avec la Libye, l’Algérie et l’Union Européenne (UE) pour contrôler les frontières et des efforts déployés par les forces de l’ordre et l’Armée nationale pour combattre le trafic d’armes sur les frontières tuniso-libyennes.

   Et Marzouki d’ajouter : “La police et l’Armée travaillent, vigoureusement, pour lutter contre le terrorisme” qui, a-t-il expliqué, “est souvent attribué à des problèmes économiques et sociaux”.

   A l’issue de cette conférence, le président de la République a eu, au siège de l’ambassade de Tunisie à Tokyo, une rencontre avec des parlementaires japonais, à laquelle ont pris part le ministre des Affaires étrangères,Othman Jarandi, et le premier conseiller auprès du président de la République chargé des affaires diplomatiques, Hédi Ben Abbès.

   Marzouki doit assister,  samedi 1er juin, à la cérémonie d’ouverture de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD V).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here