L’opposition syrienne boycotte «Genève 2»

On vient d’apprendre que la Coalition nationale, qui réunit les principales mouvances de l’opposition syrienne, a pris aujourd’hui, jeudi 30 mai, une résolution ferme : elle ne participera pas à  la conférence internationale de paix, tant que l’Iran et le mouvement chiite libanais du Hezbollah soutiendront le régime de Bachar al-Assad.

Dans une déclaration à l’agence AFP, le chef de l’opposition par intérim, George Sabra, a affirmé que “ la Coalition nationale ne prendra part à aucune conférence internationale ou aucun autre effort de ce genre, tant que les milices de l’Iran et du Hezbollah envahissent la Syrie”.
“Aujourd’hui,  protéger la vie des Syriens est beaucoup plus important que n’importe quelle solution politique ou conférence internationale”, a-t-il déclaré au huitième jour de la réunion de la Coalition à Istanbul.

Paralysée par les rivalités internes et la guerre d’influence que se livrent pour son contrôle ses principaux soutiens, l’Arabie Saoudite et le Qatar, la Coalition ne s’était jusque-là pas déterminée avec précision sur sa participation à la conférence internationale dite de Genève II initiée par la Russie et les Etats-Unis.

La mise au point de M. Sabra est intervenue, alors que l’armée syrienne, épaulée par les combattants du Hezbollah, a annoncé avoir gagné du terrain contre les rebelles sur plusieurs fronts en Syrie, notamment à Qosseir.

Article précédentAcquisition par le ministère de la Santé publique de 45 ambulances
Article suivantLutte contre la corruption : quel rôle pour la société civile ?
Bechir Lakani
Diplômé de la Sorbonne en Linguistique comparée, passionné par le sport, la lecture, la musique et l'art, Béchir Lakani collabore avec le site L’Économiste Maghrébin depuis 2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here