Adnène Mansar :« Marzouki n’est pas tenu de se présenter devant l’ANC »

« Le président de la République provisoire, Moncef Marzouki, n’est pas tenu de se présenter devant l’Assemblée nationale constituante (ANC) pour répondre à la motion de retrait de confiance déposée à son encontre par plusieurs élus« , a indiqué, mercredi 29 mai, le porte-parole officiel de la Présidence de la République, Adnène Mansar.

Face à l’amalgame suscité par cette motion, Mansar a attiré l’attention sur un problème de typologie lié à ce sujet, expliquant que « les signataires parlent tantôt de motion de retrait de confiance, tantôt de motion de destitution».

« Le texte de la loi constitutive portant organisation provisoire des pouvoirs publics ne fait aucune mention de cette hypothèse, ce qui explique les réserves émises à cet effet », a-t-il tenu à préciser.

« Ces réserves se sont dissipées peu à peu au sein du bureau de l’ANC, bien que la motion en question n’ait pas été motivée », a-t-il dit.

« Des concertations auront lieu avec le Tribunal administratif à ce sujet », a confié Adnène Manasar, ajoutant que la question de la convocation de Marzouki en plénière sera examinée au moment opportun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here