Adnène Mansar :« Marzouki n’est pas tenu de se présenter devant l’ANC »

“Le président de la République provisoire, Moncef Marzouki, n’est pas tenu de se présenter devant l’Assemblée nationale constituante (ANC) pour répondre à la motion de retrait de confiance déposée à son encontre par plusieurs élus“, a indiqué, mercredi 29 mai, le porte-parole officiel de la Présidence de la République, Adnène Mansar.

Face à l’amalgame suscité par cette motion, Mansar a attiré l’attention sur un problème de typologie lié à ce sujet, expliquant que « les signataires parlent tantôt de motion de retrait de confiance, tantôt de motion de destitution».

« Le texte de la loi constitutive portant organisation provisoire des pouvoirs publics ne fait aucune mention de cette hypothèse, ce qui explique les réserves émises à cet effet », a-t-il tenu à préciser.

« Ces réserves se sont dissipées peu à peu au sein du bureau de l’ANC, bien que la motion en question n’ait pas été motivée », a-t-il dit.

« Des concertations auront lieu avec le Tribunal administratif à ce sujet », a confié Adnène Manasar, ajoutant que la question de la convocation de Marzouki en plénière sera examinée au moment opportun.

Article précédentTozeur : la précarité du secteur de l’artisanat entrave l’investissement
Article suivantDon allemand de 3 laboratoires mobiles à la police technique et scientifique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here