Mongi Marzoug : nécessité d’améliorer la qualité des services et la rentabilité de «Tunisie Télécom»

SFAX, 28 Mai 2013 – M. Mongi Marzoug, ministre des Technologies de l’information et de la communication, a mis l’accent sur la nécessité d’améliorer le climat social au sein de «Tunisie Télécom» et de faire face à la détérioration de la qualité de ses services et au recul de sa rentabilité.

Lors de sa visite, mardi, à Sfax en compagnie du PDG de Tunisie Télécom, M. Mokhtar Mnakri, le ministre a évoqué la régression de la qualité des services fournis par l’opérateur, notamment, en matière de couverture des réseaux de téléphonie mobile de deuxième et troisième générations et les services ADSL dans le gouvernorat de Sfax, qui représente, selon lui, un poids démographique et économique important.

Dans sa réponse à une question posée par l’un des agents de « Tunisie Télécom », lors d’une réunion de travail tenue avec le personnel de la société, M. Marzoug a nié une quelconque intention de licenciement pour faire face au sureffectif de la société, qui emploie actuellement plus de 7000 agents.

Il a fait savoir que la question du licenciement a été évoquée avant la révolution dans le cadre du programme de «départ volontaire » des agents, relevant que ce programme est en cours d’examen et sera débattu par les différentes parties concernées.

Répondant à une question concernant les causes entravant l’action et le rôle économique du pôle technologique de Sakiet Sidi Ezzit, depuis plusieurs années, M. Marzoug a précisé que l’intention est d’attirer les opérateurs, tels que « Tunisie Télécom » pour s’implanter sur le site du pôle technologique à Sakiet Ezzit (gouvernorat de Sfax), comme ce fut le cas pour le pôle d’El Ghazala.

Selon le ministre des Technologies de l’information et de la communication, en plus de cette solution qui est à même de favoriser la création d’un minimum d’entreprises économiques spécialisées dans les TIC et de réaliser l’équilibre escompté entre les rôles scientifique et productif du pôle, il est possible d’envisager d’autres solutions pour que cette entité joue pleinement son rôle économique.

A ce titre, il s’agit de mettre en œuvre le projet «Tunisie numérique» que le ministère projette de réaliser à la fin de l’année 2014.

L’ingénieur en informatique au Centre des études et de recherches des Télécommunications (CERT) à Sfax, Chafeâa Hamrouni, a précisé que le centre est entrain de réaliser une étude pour la réalisation d’un grand projet dans les domaines des fibres optiques.

L’objectif de ce projet est d’améliorer le rendement des télécommunications et des nouvelles applications de l’Internet, tel que l’écran intelligent. Ce projet est en phase de préparation du cahier des charges y afférent et sa réalisation est prévue pour la fin de   l’année 2013, a ajouté M. Hamrouni, lors de la visite du ministre au CERT.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here