48es assemblées annuelles de la BAD: le financement de petits projets d’énergie renouvelable est insuffisant

A l’occasion des 48es assemblées annuelles de la Banque Africaine de Développement (BAD), à Marrakech, la question du financement de projets permettant un accès plus large aux sources d’énergies pour les populations défavorisées a été abordée, sous le thème :« Fonds pour l’énergie durable en Afrique : sensibiliser les investisseurs pour le financement de projets en Afrique ».

Il existerait, selon le panel d’experts ayant participé, différentes entraves au financement des petits projets d’énergies renouvelables, telles que la réticence des investisseurs face à une rentabilité sur le long terme, les risques trop élevés et l’inexistence d’un capital en cas de risque.

En outre, le manque de compétences en expertise financière et la fondamentale question de la rentabilité des projets d’énergie propre et renouvelable ont été au cœur des débats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here