Festival de Cannes : la Palme d’or au réalisateur tunisien Abdellatif Kechiche

Le film « La vie d’Adèle » du réalisateur tunisien Abdellatif Kechiche a remporté, dimanche 26 mai, la Palme d’or à la 66ème édition du Festival de Cannes.

Le film, qui était en lice avec 18 longs-métrages dans la compétition officielle, a réussi à convaincre un jury présidé par le réalisateur américain Steven Spielberg.

Inspiré du roman graphique « Le bleu est une couleur chaude » de l’auteure française de bande dessinée, Julie Maroth, ce long-métrage réunit dans les deux rôles principaux deux jeunes actrices françaises Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos.

Kechiche a déclaré aux médias internationaux qu’il offrait ce prix à la jeunesse de la révolution tunisienne pour leur aspiration à vivre librement.

Ce long-métrage a également obtenu, samedi, le prix de la Fédération internationale de la cinématographie internationale (FIPRESCI), une récompense internationale remise lors de ce festival pour soutenir le cinéma de genre risqué, original ou personnel.

Originaire de Tunisie et résidant depuis plusieurs années en France, Abdellatif Kechiche, 52 ans, a fait une carrière d’acteur, scénariste et réalisateur. En 2005, il remporte le César du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario pour « L’esquive« . En 2008, il rafle le César du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario original pour « La graine et le mulet« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here