Kamel Jendoubi : « Impossible de tenir les prochaines élections dans 8 à 10 mois »

Invité sur les ondes de la radio privée Express FM, Kamel Jendoubi, président de l’ancienne Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), a évoqué, ce vendredi 24 mai, la polémique autour de la commission parlementaire de tri des candidats à l’ISIE et la proposition de l’Association tunisienne pour l’intégrité et la démocratie (ATIDE) de redonner vie à l’ancienne instance.

Kamel Jendoubi a affirmé qu’en l’absence d’une loi électorale qui cadre les prochaines échéances électorales et en fixe les règles de jeu, il n’est pas possible de tenir les prochaines élections dans 8 à 10 mois, et ce, à partir du jour de la mise en place de l’ISIE.

Il a également approuvé la proposition de l’ATIDE, d’autant plus qu’il avait  lui-même suggéré une démarche pareille,  l’ISIE ayant acquis une bonne expérience dans l’organisation et la gestion des élections.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here