Précisions du ministre de la Santé publique

A la lumière de la confirmation de l’existence de cas confirmés d’infection par le nouveau coronavirus en Tunisie, le ministre tunisien de la Santé, Abdellatif Mekki, a tenu aujourd’hui une conférence de presse au sujet de cette affection, qui ne cesse d’inquiéter compte tenu de son taux élevé de létalité ( 50 % environ).

Comme il s’agit d’un phénomène nouveau, dont la source d’information et la transmissibilité ne sont jusqu’à présent pas encore connues, une série de mesures ont été prises par le ministère de la Santé à cet effet:

Création d’un comité national de surveillance composé de médecins de la santé publique, spécialistes en pneumologie, virologie et réanimation ainsi que des cadres du ministère chargés de ce dossier.

Mettre à la disposition des professionnels de santé un guide comprenant les  protocoles de diagnostic pour les cas suspects ainsi que leur traitement, les mesures de prévention au sein des institutions sanitaires, et les mesures préventives visant l’entourage direct des cas avérés.

Charger les médecins encadrant des voyageurs en provenance et en direction de la Mecque de fournir des informations complètes sur la maladie, ainsi que les moyens de prévention nécessaires.

Réaliser les enquêtes rétrospectives visant l’entourage d’éventuels cas suspects conformément aux recommandations de l’OMS .

Munir les  structures de santé publique d’une quantité de réactifs suffisante pour assurer l’efficacité du diagnostic de la maladie.

Mettre en place une campagne d’information pour faire découvrir au public la maladie ainsi que les moyens de prévention.

Vérifier l’efficience des moyens de prévention contre cette maladie au sein des structures sanitaires

Préparer des dépliants ( en cours d’impression ) sur les méthode de prévention visant le public ainsi que les futurs candidats de la Omra.

L’apparition de cas dans différents pays renforce l’idée selon laquelle la transmission d’homme à homme de la maladie est possible, et ce,  en cas de promiscuité Cependant, le communiqué de l’OMS du 23 mai 2013, précise que la capacité du virus à se transmettre facilement au sein des communautés n’a pas été encore prouvée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here