Clôture du jumelage

Tunis, le 23/05/2013 a eu lieu la clôture du  jumelage entre  la Banque Centrale de Tunisie et la Banque de France avec la participation de la Banque Nationale de Pologne, la Banque de Suède et la Banque d’Angleterre. Le jumelage aurait pour objectif ‘ ‘la mise en place d’un cadre de politique monétaire axée sur le ciblage de l’inflation  à la Banque Centrale de Tunisie’’ dans le cadre du Programme d’Appui à l’Accord d’Association et au Plan d’Action Voisinage (P3A-II).

Le projet de jumelage

Ce projet viserait ‘’à mettre en œuvre  à moyen terme une stratégie monétaire fondée sur le ciblage de l’inflation permettant d’assurer la stabilité des prix à travers le renforcement des capacités institutionnelles d’analyse et de prévision de la BCT, l’accroissement de la transparence de la politique monétaire et la consolidation de la crédibilité de l’institut d’émission’’. Le projet date du 28 mai 2011 (durée 2 ans) et un budget de 1.113.000 euros lui a été consacré.

Le projet rassemble différentes expertises : une quarantaine d’experts issus essentiellement  de la Banque de France et de la Banque Nationale de Pologne ainsi que des cadres de la Direction de la stratégie de politique monétaire de la BCT bénéficiant de 320 jours d’expertise dont une quinzaine de visites d’étude dans quatre Banques centrales européennes ( Banque de France, Banque Nationale de Pologne, Banque de Suède ) ainsi qu’à la Banque Centrale Européenne.

Le jumelage a visé le diagnostic des moyens existants à la BCT (moyens humains, d’organisation et outils d’analyse et de prévisions disponibles) et le degré de préparation de l’économie tunisienne (degré de conformité de l’économie tunisienne aux préalables requis en matière de ciblage de l’inflation). Le jumelage a permis également de mettre en œuvre un dispositif d’analyse et de prévision (DAP) à la Direction Générale de la Politique Monétaire (DMPG) développant ainsi un ensemble d’indicateurs de référence permettant à la BCT d’évaluer l’orientation de sa politique monétaire en fonction des évolutions de l’économie tunisienne. Un autre volet du jumelage a permis de mettre en œuvre un programme de formation aux techniques statistiques et économiques ainsi que l’étude des paramètres techniques des politiques de ciblage de l’inflation (mesure de l’inflation, cible, horizon, modalités de révision de la cible etc).

Selon Laura Baeza, ambassadeur, chef de la Délégation de l’UE en Tunisie, ce jumelage, comme modalité de mobilisation d’assistance technique,  entre institutions publiques tunisienne (BCT)  et européennes est apprécié par l’administration tunisienne. Elle a rappelé que depuis janvier 2011, ‘’ près de 20 contrats de jumelage ont été signés pour un montant cumulé de 21.5 million d’euros dans des domaines allant de la réforme de la justice à celle du secteur des transports ‘’.

Chedli Ayari , gouverneur de la BCT, a déclaré à son tour que ‘’le ciblage de l’inflation  (l’objectif du jumelage) , adopté par 27 pays , semble donner des résultats probants, surtout pour ceux qui étaient confrontés à des problèmes inflationnistes provoqués par une politique monétaire discutable à laquelle certains courants de pensées imputent la crise financière mondiale car elle a favorisé une prise de risques excessive par les agents économiques en quête de rendements élevés’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here