Noomen Fehri : « Attention au scénario grec »

Invité mercredi 22 mai sur les ondes de la radio privée Express FM, Noomen Fehri, constituant relevant du parti Al Joumhouri, a mis en exergue le mauvais rendement du gouvernement en proposant un plan d’urgence pour la relance de l’économie du pays.

Noomen Fehri considère que le gouvernement a sous-estimé les conséquences financières des mouvements sociaux, particulièrement dans le bassin minier, avec pour résultat une perte d’environ 2 milliards de dinars en deux ans et n’a pas tenu non plus les engagements pris dans le cadre du budget 2013, notamment en ce qui concerne la mobilisation de 1000 MDT par le biais des Sukuks, une piste qui serait compromise en raison de la complexité de ce mécanisme de financement.

Selon lui, l’Etat pourrait mobiliser d’importantes ressources en  réduisant les dépenses à tous les niveaux et en augmentant l’impôt forfaitaire qui concerne 400 000 personnes soumises à ce régime, alors que le régime réel ne représente que 4% du PIB.

« La Tunisie risque de connaître le scénario de la Grèce. A preuve, les dépenses de fonctionnement représentent  85% du budget général de l’Etat », précise-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here