Iran : l’ancien président Rafsandjani écarté de la présidentielle

L’ex-président Rafsandjani n’a pas été autorisé à se présenter à l’élection présidentielle iranienne, a annoncé la télévision d’Etat, citant un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Agé de 78 ans et ayant  accompli deux mandats entre 1989 et 1997, M.Rafsandjani ne fait pas partie de la liste des huit noms retenus par le Conseil des gardiens de la Révolution, chargé de la validation des candidatures pour le scrutin du 14 juin. En 2009, le Conseil n’en avait validé que 4 sur 450.

Le quotidien Le Monde rapporte que M. Rafsandjani était attendu comme le sauveur par le camp réformateur, laminé par la répression qui a suivi les manifestations de 2009 contre la fraude présumée en faveur de Mahmoud Ahmadinejad, réélu dès le premier tour.

Les deux chefs de file du “mouvement vert”, Mehdi Karoubi et Mir HosseinMoussavi – vainqueur présumé en 2009, selon l’opposition –, étant assignés à résidence, M. Rafsandjani, déjà candidat malheureux en 2005 face à Mahmoud Ahmadinejad, était perçu comme le seul espoir de “changement” et d’ouverture.

En 2009, ce dignitaire, qui dirige le Conseil de discernement, la plus haute autorité d’arbitrage politique, avait dénoncé la répression, sans pour autant s’attaquer au Guide suprême, Ali Khamenei, véritable numéro un du régime. Il a payé cette audace d’une mise au ban – il n’a plus prêché depuis 2009 à la prière du vendredi – et de l’arrestation de ses enfants, sa fille passant six mois en prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here