Larayedh dénonce l’implication d’Ansar al-Chariaa dans le «terrorisme»

Le Premier ministre Ali Larayedh, en déplacement au Qatar, a indiqué à l’AFP qu’environ 200 personnes avaient été arrêtées.

« Nous allons faire face aux salafistes jihadistes avec une extrême fermeté, mais dans le cadre de la loi. Nous serons inflexibles », a déclaré M. Larayedh au journal arabe Al-Hayat.

Rappelons que le Premier ministre avait tenu dimanche, 19 mai, un discours très ferme à l’égard du mouvement salafiste Ansar al-Chariaa, dénonçant pour la première fois son implication dans le « terrorisme ».

Ces déclarations font suite aux affrontements de dimanche qui se sont soldés, d’après le ministère de l’Intérieur, par un mort parmi les manifestants et 18 blessés dont quinze policiers. Selon le mouvement salafiste Ansar al-Chariaa et une source policière interrogée par l’AFP, une deuxième personne a été tuée.

Des responsables de l’opposition laïque, d’ordinaire très critiques d’Ennahda, ont salué la fermeté du gouvernement.

Ainsi, le Parti républicain « salue la décision du ministère de l’Intérieur d’imposer le respect de la loi et de l’Etat », a déclaré Issam Chebbi, appelant par ailleurs à une « stratégie nationale pour faire face à l’intégrisme et au terrorisme ».

De leur côté, des analystes soulignent que les propos de M. Larayedh peuvent signifier un tournant.

« C’est un changement de discours. Jamais Larayedh n’avait utilisé ce terme pour Ansar al-Chariaa réservant le mot de terroriste aux groupes » armés traqués à la frontière algérienne, note Michael Ayari de International Crisis Group à Tunis.

Dans les rangs des forces de l’ordre, dont les syndicats se plaignaient fin avril et début mai de l’absence de directives claires pour lutter contre les jihadistes, on se satisfait des ordres reçus dimanche.

« L’administration a cette fois-ci été claire, et elle nous a fourni les moyens nécessaires« , a dit à l’AFP Sami Gnaoui du syndicat de la Garde nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here