Centres d’appel : effet domino de la grève

Une grève à Transcom,  un ” poids lourd”  des call centers en Tunisie, sera bientôt entamée. L’expression , une fois de plus,  du ras -le -bol d’une génération de salariés instruite mais réduite au travail à la chaîne. M. Mustapha Nehdi, secrétaire général de la CGTT à Transcom, nous en dit plus sur cette affaire.

Quelles sont les motivations de la grève que vous annoncez ?

Il s’agit d’une accumulation d’exactions et d’erreurs qui se sont répétées durant ces 6 dernières années. Nous avons affaire à une direction qui s’intéresse à son intérêt plus qu’à celui de l’agent qui, rappelons-le,  est la principale source de gain pour l’entreprise.

Nous devons faire face à un  non-respect des lois tunisiennes qui protègent les droits des salariés.  Dans  nos revendications, nous ne demandons pas d’argent. Nous exigeons nos droits comme la direction exige nos devoirs.

Y a-t-il des négociations en cours ?

Des négociations ? Evidemment qu’il n’y en a pas ! Une négociation sous-entend que les deux parties soient présentes autour d’une table pour  discuter , chercher des solutions et trouver  au final un compromis. Malheureusement ce n’est pas le cas ! Nous avons demandé en premier lieu, le 06/05/2013 plus précisément, une réunion pour évoquer tous les sujets de désaccord. Au bout de 48h nous n’avons eu aucune réponse de leur part et aucun rendez-vous n’a été  fixé. Nous en avons déduit que notre direction refuse le dialogue. Après une première réunion à l’Inspection, la direction nous a demandé de patienter. Depuis nous patientons, mais la patience a des limites qui ont déjà été dépassées.

Qu’envisagez-vous au cas où un compromis ne serait pas trouvé?

Nous,  représentants de la CGTT à Transcom , avons prévu tous les scénarios possibles , bien avant d’avoir lancé le préavis de grève :

En premier lieu, nous avons lancé un préavis de grève de 5h seulement, ce qui prouve bien notre bonne foi : nous pensons aux salariés, à leurs primes pour qu’ils ne soient pas impactés, nous pensons aussi à notre entreprise. Mais il s’agit, bien évidemment, d’un premier avertissement !

La grève commence de 7h jusqu’à 12h : les agents seront invités à rester à l’entrée du bâtiment aux deux locaux ( Charguia 1 et Lac 2) . A 12h le travail reprendra, et prendra fin comme un jour de travail habituel.

Si au bout de 10 jours, aucun changement n’aura été observé,  nous envisageons d’entamer  une grève qui sera d’un jour ou peut- être plus.

Nous avons conscience que le chemin dans lequel nous nous engageons, pour avoir gain de cause, est difficile, et qu’ il faut faire des sacrifices. Cependant la grève des agents à Téléperformance est un bon exemple et un repère pour nous !

 De la part de tous les membres de la  CGTT, nous  tenons à remercier  nos adhérents qui nous ont accordé leur  confiance, et qui nous ont permis d’être le syndicat le  plus représenté à Transcom. Nous avons des engagements envers nos adhérents et salariés et nous serons à la hauteur. Nous tenons toujours à rappeler que sans le soutien des agents nous ne pouvons faire face aux situations difficiles.

L’un d’entre eux interrogé,  témoigne sous anonymat des conditions de travail : dix heures par jour, en plus des soucis d’ordre financier (les heures supplémentaires ne sont le plus souvent réglées qu’après réclamation) … mauvaise aération sur les plateaux. Aussi surprenant que cela puisse paraître, certains salariés travaillent dans des salles où il est interdit d’ouvrir les fenêtres. La ventilation n’étant pas optimale, c’est la santé de l’ agent qui en pâtit.

Transcom ou pas,  la jeunesse tunisienne mérite-t-elle des conditions de travail aussi précaires ? A voir la situation de certains,  on est amené à penser que  le droit à des conditions de vie acceptables, une des revendications de la révolution du 14 Janvier 2011, a déjà été jeté aux oubliettes.

1 COMMENTAIRE

  1. Transcom a liquidé sa branche France a votre profit en baffouant des centaines personnes salariees depuis plus de dix ans pour certaines pour pouvoir faire grandir ses benefices a vos depends vous qui en tunisie travaillez plus longtemps pour moins chere qu’en France …. Alors oui battez vous et ne lachez rien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here