Séminaire de formation sur les dispositions de la Convention internationale contre la corruption

Un séminaire de formation des formateurs sur la Convention des Nations unies contre la corruption (CNUCC) se tiendra, du 16 au 18 mai, à Tunis.

Organisée par le gouvernement tunisien, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), cette formation a pour objectif de mieux faire connaître les dispositions de la convention et les mécanismes de son application.

Plus de 30 experts vont assurer cette formation qui s’inscrit dans le cadre d’une série d’ateliers, ayant démarré en 2011, pour renforcer les potentialités des cadres des  établissements publics et des membres des ONG opérant dans la lutte contre la corruption.

Adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en octobre 2003, la CNUCC est le premier instrument international, juridiquement contraignant, de lutte contre la corruption. Environ 160 Etats dont la Tunisie ont ratifié la convention.

Toutefois, avant 2011, les efforts de la Tunisie en matière d’application de la CNUCC étaient « jugés limités et non coordonnés ».

 « Cela pouvait s’expliquer notamment par l’absence d’un espace de participation effective de la société civile et d’un cadre de coordination et de coopération entre les organes de contrôle. A cela, s’ajoutait l’absence d’une volonté politique de faire face aux défis structurels qui entravaient la transparence, l’intégrité et la recevabilité dans la gestion des biens et des services publics », précise, mercredi, un communiqué du PNUD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here