Exposition de documents d’archives exceptionnels au musée du Bardo

50 clichés inédits sur le palais du Bardo (1881-1915) seront présentés dans le cadre d’une exposition à l’occasion de la célébration du 125ème anniversaire du musée du Bardo, jadis appelé le musée Alaoui, du nom du souverain régnant Ali Bey (1882-1902).

L’exposition de documents d’archives exceptionnels du Fonds Poinssot de l’Institut national d’histoire de l’Art français sera présentée du 16 mai au 7 juillet 2013 au musée national du Bardo.

Organisé en partenariat avec le Musée du Louvre, avec le soutien de l’Institut français de Tunisie (IFT), cet évènement porte sur les étapes de transformation du palais du Bardo en musée national.

En effet, l’exposition reproduit une sélection de photographies prises entre 1881 et 1915 relatant la création et les premiers aménagements du musée Alaoui, devenu musée national du Bardo en 1957.

Les photographies reproduites sont principalement issues de deux collections exceptionnelles. Il s’agit d’une part des plaques de verre du musée national du Bardo qui constituent une collection unique composée de 10.385 pièces et le fruit d’un reportage photographique réalisé dès les années 1885 pendant les premiers grands travaux et complété par les documents photographiques donnés au Bardo par la famille Houdart dans les années 1930.

D’autre part, la collection provient des archives de la famille Poinssot conservés à la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art à Paris constitués par les documents de Julien Poinssot, l’un des premiers explorateurs de la Tunisie antique et son fils Louis Poinssot, archéologue français, directeur du service des antiquités en Tunisie en 1942.

Ce fonds contient des photographies collectées auprès d’autres archéologues ou achetées à des photographes professionnels de Tunis, ainsi que des tirages réalisés à partir des plaques de verre conservées au musée Alaoui et à la direction des antiquités.

La création du musée Alaoui fut décrétée en 1882. En 1885, Ali Bey décida de céder la partie résidentielle du palais du Bardo pour y installer le musée. Après quatre années de travaux et de restauration, le musée Alaoui, fut inauguré le 7 mai 1888. Après l’indépendance de la Tunisie, ce musée fut élevé au rang de musée national.

Il est à signaler que cette exposition s’inscrit dans le cadre de la coopération culturelle tuniso-française, notamment dans le domaine du patrimoine. Le musée national du Bardo à Tunis et le musée du Louvre à Paris mènent depuis 2009 une coopération étroite pour la restauration du cœur de la collection statuaire du Bardo soit une vingtaine de statues romaines antiques dont la superbe “Vénus pudique”. Un chantier-école de deux ans a permis la formation de six jeunes restaurateurs sur pierre tunisiens et la remise en état des collections qui seront présentées au public en 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here