Dialogue inter-partis: accord sur la constitutionnalisation de la liberté de conscience et de croyance

 « Le dialogue national inter-partis a abouti  à un accord sur la constitutionnalisation de la liberté de conscience et de croyance », a annoncé, lundi 12 mai, Mouldi Riahi, membre du bureau politique du parti « Ettakatol ».

Les parties prenantes du dialogue ont, également, affirmé leur attachement à la proportionnelle avec plus fort reste et au principe de cooptation des candidatures, comme mode de scrutin, lors des prochaines élections, a-t-il ajouté, faisant remarquer que les modalités d’application de cette règle seront examinées, en plénière, par l’Assemblée nationale Constituante.

Les participants au dialogue ont, aussi, convenu de prendre les mesures juridiques nécessaires pour retenir uniquement les listes électorales les plus sérieuses, l’objectif étant d’éviter l’éparpillement des voix et la dilapidation des deniers publics.

Le dialogue inter-partis, qui doit prendre fin aujourd’hui, mardi 14 mai, aura à se pencher sur l’examen des moyens de faire face à la violence, de rétablir la sécurité et d’assainir le climat général dans le pays. Ce dialogue sera sanctionné par l’adoption d’une déclaration finale.

Le dialogue national s’est déroulé en présence des partis de la Troïka, du Parti Républicain, de l’Alliance démocratique, du parti « Al-Moubadara » et du parti « Al-Amen ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here