Le Groupe Emirates annonce des bénéfices pour la 25ème année consécutive

Le groupe Emirates annonce sa 25e année consécutive de profits, avec une croissance globale qui permet à la compagnie de clore l’année en position de force, malgré le niveau élevé du prix du carburant et la morosité du contexte économique mondial. L’exercice financier d’Emirates se clôt également sur de nouveaux jalons très positifs en termes de capacités.

Selon le Rapport Annuel 2012-13 du Groupe, la compagnie a enregistré un bénéfice net de 3,1 milliards AED (845 millions de dollars US), en augmentation de 34% sur l’exercice précédent. Malgré la pression du contexte extérieur, le chiffre d’affaires du Groupe atteint 77, 5 milliards AED (21,1 milliards de dollars US), en augmentation de 17 % sur les résultats de l’exercice précédent. Le solde de trésorerie a augmenté de 53 %, se situant à 27 milliards AED (7,3 milliards de dollars US).

En dépit des difficultés du contexte opérationnel, le Groupe a continué d’investir et d’élargir ses effectifs qui se situent aujourd’hui à 68 000 personnes, soit une augmentation de 12 %.

Emirates a poursuivi son plan de croissance et, au cours de cet exercice, enregistré la plus forte augmentation de ses capacités en prenant livraison de 34 nouveaux avions, ce qui constitue une réussite emblématique pour la compagnie. Ces nouveaux appareils ont été financés en réunissant 7,8 milliards de dollars US- également une première dans ce domaine-, via différentes structures financières. Les capacités globales mesurées en ATKM (tonnes-kilomètres disponibles) ont augmenté de 5,5 milliards. Les autres augmentations significatives de capacité concernent le lancement de dix nouvelles destinations sur les six continents, l’expédition pour la première fois de plus de 2 millions de tonnes de fret, et le transport de 5,4 millions de passagers en plus par rapport à l’année précédente, soit la plus forte augmentation au cours d’un seul exercice financier.

Au cours de l’exercice 2012-13, la facture de carburant d’Emirates a augmenté de 15% par rapport à l’année précédente, atteignant 27,9 milliards AED (7,6 milliards de dollars US). Les charges d’exploitation totales ont augmenté de 16%, pour une augmentation du chiffre d’affaires de 17% sur l’année précédente.

Soulignant la solidité de sa structure financière et la confiance des investisseurs, Emirates a réuni plus de 28,65 milliards AED (7,8 milliards de dollars US) de financements nouveaux, pour assurer essentiellement l’expansion continue de sa flotte- un chiffre record pour la compagnie aérienne. Ce total impressionnant inclut 587,5 millions de dollars US de financement pour des A380 supplémentaires, avec des obligations sur le marché de la dette aux Etats-Unis, ce qui constitue une nouveauté qui n’était pas arrivée depuis de nombreuses années pour une compagnie aérienne non américaine.

Emirates a également émis un sukuk amorti sur douze ans, à hauteur de 1 milliard de dollars US, et a réuni 750 millions de dollars US dans le cadre d’obligations amortissables sur douze ans, alignées sur le cycle de paiement des avions. Ce financement comprend notamment 20 milliards AED (5,4 milliards de dollars US) levés grâce au financement et aux contrats de location-exploitation.

Emirates a enregistré un chiffre d’affaires record de 73,1 milliards AED (19,9 milliards de dollars US), soit une croissance de 17% sur l’exercice 2011-12. Bien que le prix moyen du carburant n’ait pas connu de hausse l’année dernière, il est resté à un niveau élevé et a impacté les résultats d’Emirates, avec un bénéfice pour la compagnie de 2,3 milliards AED (622 millions de dollars US), représentant une augmentation de 52% sur l’exercice précédent.

Transportant le chiffre record de 39,4 millions de passagers (soit +16%), Emirates a consolidé son taux d’occupation, qui atteignant 80% est resté en ligne avec les résultats de l’exercice précédent. Avec l’augmentation de 18% de sa capacité ASKM (sièges-kilomètres disponibles), ces résultats soulignent l’envie des voyageurs de voler à bord de la flotte haut de gamme qu’Emirates met à leur disposition. Le rendement par passager est demeuré constant, avec 30,5 fils (8,3 cents US) de revenus par passager-kilomètre (RPK).

Avec 198 appareils de plus en commande, pour une valeur supérieure à 71 milliards de dollars US, combinés à l’augmentation du trafic passagers de la compagnie dans le monde, Emirates devrait donc être en mesure de contribuer à une croissance économique considérable dans les pays desservis.

Poursuivant son plan d’expansion, Emirates à pris livraison au cours de l’année de 34 nouveaux avions gros-porteurs, dont vingt Boeing 777-300, dix Airbus A380 et quatre Boeing 777 LRF, comparés aux vingt-deux appareils de l’année dernière. Avec l’élargissement de sa flotte, Emirates a lancé dix nouvelles destinations en 2012-13 – Ho Chi Minh City, Barcelone, Lisbonne, Erbil, Washington DC, Adelaïde, Lyon, Phuket, Varsovie et Alger.
Dans la perspective de l’exercice 2013-14, Emirates a ce jour annoncé la mise en œuvre de quatre nouvelles destinations : Haneda, Clark dans les Philippines, Stockholm et Milan-New York.

Pour l’exercice 2012-13, les nouvelles destinations de la compagnie avec ses A380 portaient sur Amsterdam, Melbourne, Singapour et Moscou, portant ainsi à 21 le nombre total de destinations desservies par l’A380. Un second A380 a été mis en service sur les liaisons Paris et New York existantes, avec désormais un double service A380. Deux des avions de la compagnie assurant une liaison vers Londres Heathrow ont également été remplacés par des A380. Les cinq vols quotidiens sont donc désormais assurés par des Airbus A380.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here