Reprise des activités de « JAL Group »

Un accord a été trouvé pour la reprise, à partir d’aujourd’hui, samedi 11 mai, des activités de « JAL Group », grande entreprise spécialisée dans la fabrication de chaussures de sécurité, indique un procès-verbal signé vendredi 10 mai, à l’issue d’une séance de réconciliation au ministère des Affaires sociales.

« JAL Group », qui gère des unités de production à Menzel Jamil, dans la zone industrielle et à la zone franche de Menzel Bourguiba, emploie près de 4 mille ouvriers et fonctionnaires, avait annoncé la semaine dernière qu’il  n’exclut pas la suspension définitive de ses activités en Tunisie provoquant un mouvement de protestation des agents qui ont revendiqué « des indemnités de départ ».

Le procès-verbal stipule outre la reprise samedi des activités du groupe, le paiement mardi prochain des salaires du mois d’avril pour tous les agents des sociétés « Evol » et « Atel » et « au plus tard la fin de la semaine prochaine » pour les agents de la société « JALpos« .

La direction générale de « JAL Group » a réaffirmé son engagement à fournir toutes les garanties juridiques à l’ensemble du personnel qui sera transféré à l’unité industrielle de Menzel Jamil ou à celle installée dans la zone d’activités économiques de Menzel Bourguiba.

Selon le procès-verbal, ces garanties sont conformes à la législation en vigueur, au code du travail, à la convention collective cadre et à la convention collective sectorielle pour le secteur du cuir et chaussures. Elles concernent la préservation de l’ancienneté, de la catégorie professionnelle, des salaires et de tous les acquis professionnels et sociaux.

La société s’engage aussi à prendre en charge les frais de transport des ouvriers qui seront transférés et qui ne peuvent bénéficier des services de transport de l’entreprise.

Une indemnité de transport leur sera servie et dont le montant sera fixé ultérieurement par les parties signataires du procès-verbal.

« JAL Group » s’est aussi engagé, en vertu de cet accord, à  délivrer à tous les agents qui seront appelés à travailler dans la zone franche des certificats individuels de détachement et une autorisation de travail spécifiant toutes les données relatives à l’agent particulièrement son ancienneté, sa spécialité, sa catégorie professionnelle et toutes les composantes de sa rémunération.

La direction générale de « JAL Group » a aussi donné son accord pour mettre en application, au plus tard le 31 mai, les dispositions stipulées dans les procès-verbaux datés du 26 et 28 mars dernier, y compris l’article 8 relatif aux vêtements  de travail.

L’accord donne également la possibilité pour un départ volontaire aux agents qui le demandent sur présentation d’une demande individuelle à la direction du Groupe au plus tard le 20 mai.

Ces agents bénéficieront d’une indemnité forfaitaire estimée à un salaire pour chaque année d’ancienneté avec une bonification fixée à 6 mois de salaires. L’indemnité ne doit pas dépasser dans tous les cas un plafond de 19 mois de salaires.

Les départs volontaires seront exécutés en trois étapes : 30 mai, 20 juin et 10 juillet, précise l’accord, qui stipule que le nombre des employés concernés ne doit pas dépasser les 400 agents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here