Produits de consommation : 10% de commerçants n’ont pas appliqué les prix plafonnés

Environ 10% des commerçants n’ont pas respecté le plafond des prix des produits de consommation décidé par le ministère du Commerce et de l’Artisanat dont les services ont enregistré 1559 infractions économiques et pris la décision de fermer 8 commerces.

  Ce bilan concerne la période allant du 22 avril 2013, date de la mise en œuvre du plafond des prix de neuf produits de consommation, au 08 Mai 2013, a précisé M. Mohamed Ali Ferchichi, attaché de presse au ministère.  M. Ferchichi,  qui s’exprimait au cours de la rencontre périodique avec les médias tenue au Palais du Gouvernement à la Kasbah, a fait savoir que 893 équipes de contrôle ont été chargées de superviser l’application des nouveaux prix, soit une moyenne de 53 équipes par jour.

  Le ministère du Commerce et de l’Artisanat avait annoncé en avril la fixation d’un plafond de prix pour neuf produits de consommation, à savoir les pommes de terre, les œufs, les dérivés du lait, les huiles végétales non subventionnées, les eaux minérales, les conserves de thon, les produits d’entretien et les produits d’hygiène.

   Le responsable a en outre affirmé que les opérations du contrôle effectuées entre le 22 avril et le 8 mai 2013 a abouti notamment à la saisie de 45 tonnes des légumes et fruits, 3948 litres d’eaux minérales, 24 mille œufs et  8 tonnes de pâtes alimentaires ( produits subventionnés),390 tonnes de conserves alimentaires, 205 tonnes d’engrais et 190 tonnes de matériaux de construction( ciment et fer…).

   En ce qui concerne le contrôle de la qualité, Ferchichi a fait savoir qu’une quantité de plus de 103 tonnes de produits alimentaires a été saisie outre l’enregistrement de 489 contraventions dans ce domaine.

  Par ailleurs, depuis début mai 2013, 176 infractions ont été enregistrées notamment dans les secteurs de l’eau minérale (71%), les dérivés du lait (16%) et les pommes de terre (14%).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here