New York célèbre l’art tunisien

La cinquième édition du Festival nomade de la Fiaf (French Institute : Alliance française) à New York met cette année la Tunisie à l’honneur pour célébrer la francophonie, deux ans après le Printemps arabe.

Le festival biennal, qui fête traditionnellement les cultures francophones, s’est ouvert ce weekend par un concert de Sonia M’Barek, une des grandes voix tunisiennes, et par une prestation vidéo des chorégraphes Selma et Sofiane Ouissi.

Pendant un mois, les New Yorkais vont pouvoir découvrir ce qui fait la culture tunisienne, au delà des clichés. « On ne veut pas venir à New York avec nos traditions berbères », confie Leila Souissi, commissaire d’exposition à FRANCE 24. « On a donc apporté ce que la Tunisie a de plus dynamique, de plus jeune », précise-t-elle.

En dépit de la révolution et de la liberté d’expression retrouvée en Tunisie, la commissaire rappelle aussi que certains artistes exposés sont menacés de mort chez eux par des mouvements islamistes. Les contradictions de la révolution en Tunisie, premier pays à vivre son Printemps arabe en 2011, sont là aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here