L’UTICA organise un dialogue national pour la relance de l’économie

Un dialogue national sur la relance de l’économie sera organisé, samedi 11 mai, au siège de l’UTICA, en présence des trois présidences (présidents de la République, de l’ANC et du gouvernement), du secrétaire général de l’UGTT, de parlementaires, d’économistes et de représentants de partis politiques, de la société civile et des banques.

 Selon le premier vice-président de l’UTICA, Hichem Elloumi, cette initiative de la centrale patronale vise à « remettre sur la table le dossier économique dans le contexte actuel, dominé par les débats politiques ».

« Aucune expérience démocratique ne peut réussir sans une économie développée », a déclaré à TAP M. Elloumi, ajoutant que ce conclave a pour objectif de faire le diagnostic de la situation économique actuelle, de mettre le point sur les défis rencontrés et de chercher les solutions appropriées pour sortir de la crise.

D’après lui, l’UTICA va présenter, à cette occasion, un plan d’urgence pour sauver l’économie nationale.

Ce plan traduit de la vision de l’Union concernant les solutions pour lutter contre l’économie parallèle, la régression du pouvoir d’achat du citoyen, l’inflation, la logistique portuaire. Il apportera aussi des recommandations pour redonner confiance aux investisseurs tunisiens et étrangers dans le site Tunisie.

M. Elloumi a indiqué que la rencontre du 11 mai permettra aussi d’évoquer les réformes structurelles qui devraient être initiées en urgence pour améliorer la situation économique, dont la restructuration du secteur bancaire, la réforme du Fonds de compensation et du code de l’investissement et la promulgation de la loi du partenariat public-privé.

« A l’issue du dialogue, une feuille de route pour l’impulsion de l’économie nationale sera élaborée », a ajouté le responsable, soulignant la nécessité pour les diverses parties (syndicats, gouvernement, partis politiques, société civile….) « d’assumer leurs responsabilités dans la promotion de l’économie nationale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here