L’intégration régionale et la collaboration entre secteurs public et privé clés de compétitivité pour les économies africaines

Le rapport sur la compétitivité, lancé le 9 mai à l’occasion du Forum économique mondial organisé au Cap (Afrique du Sud), révèle que 14 des 20 économies les moins compétitives du monde sont africaines. Pour s’engager sur la voie d’une croissance durable et d’une prospérité partagée, les pays africains doivent améliorer leurs institutions et leurs infrastructures, approfondir l’intégration régionale et assurer une éducation de qualité à leurs concitoyens. La collaboration entre secteurs public et privé apparaît comme un moteur indispensable.

Ce rapport, qui a pour thème « Connecter les marchés africains de manière durable », est produit conjointement par la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et le Forum économique mondial.

« La croissance de l’Afrique doit être replacée dans le contexte international plus large, où les gains encourageants dans la croissance économique contredisent la faiblesse sous-jacente de sa compétitivité à long terme. L’intégration régionale est la clef qui permet de remédier à cette faiblesse en apportant des avantages économiques et sociaux plus larges ; elle devrait donc être considérée comme prioritaire par les dirigeants africains qui cherchent à garantir que l’Afrique tienne ses promesses, » déclare Jennifer Blanke, économiste en chef au Forum économique mondial.

Le rapport comporte également des profils de compétitivité détaillés de 38 économies africaines. Ces profils fournissent un résumé exhaustif des moteurs de la compétitivité dans chacun des pays couverts par le rapport, et sont utiles pour les décideurs politiques, les stratégistes commerciaux, les autres parties prenantes essentielles ainsi que tous ceux qui s’intéressent à la région.

De plus amples informations sur cette étude sont disponibles sur les sites : www.worldbank.org/africa/acr www.weforum.org/acr  ou http://www.afdb.org/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here