«Marina de Bizerte» : l’impératif de résoudre les problématiques induites

Le président de la délégation spéciale de la municipalité de Bizerte et le représentant légal de la société réalisatrice du projet la «Marina de Bizerte» doivent engager des pourparlers, afin de trouver des solutions aux difficultés entravant l’exécution dudit projet plus connu sous l’appellation CAP 3000.

Cette recommandation est la principale décision issue de la séance de travail, tenue mardi 7 mai, au palais du gouvernement, à la Kasbah, et consacrée à l’examen des moyens permettant de surmonter les difficultés rencontrées.

Selon un communiqué, publié mardi, à Tunis, par la présidence du gouvernement, la question relative à l’avancement de l’exécution du projet de la « Marina de Bizerte », à même de relancer l’investissement dans la région, a été également évoquée, au cours de cette séance de travail présidée par Ridha Saidi, ministre chargé des Affaires économiques.

Au cours de cette séance, consacrée également à l’examen des moyens permettant de renforcer les projets et de surmonter les entraves rencontrées par les promoteurs, il a été convenu de rappeler au promoteur les anciens engagements conclus, lors de la signature de la concession, notamment en ce qui concerne l’entretien de l’ancien port et la préservation de l’environnement.

Selon la même source, il a, par ailleurs, été recommandé d’élaborer un rapport périodique sur les effets environnementaux du projet, selon les engagements de la société et sur la base des remarques des composantes de la société civile.

Le communiqué  précise également qu’un appel a été lancé pour l’examen de la situation sociale des personnes ayant subi des préjudices  et qui exerçaient leurs activités bien avant la réalisation dudit projet dans des commerces, tels que cafés, espaces sportifs, clubs ….

Les recommandations issues de la séance de travail ont appelé à la tenue d’une séance technique avec la société promotrice du projet, sous la présidence du gouverneur de Bizerte et en présence des différentes parties.

L’objectif est d’examiner les moyens permettant de résoudre les problèmes posés et de rappeler à l’investisseur ses engagements en l’appelant à coopérer en vue de poursuivre l’exécution du projet dans les meilleures conditions, tout en tenant en compte de la législation et des procédures en vigueur.

Cette séance de travail a été tenue en présence du  gouverneur de Bizerte (Nord), du président de la délégation spéciale de la municipalité de Bizerte, ainsi que des différents services et structures officielles concernés par le projet la « Marina de Bizerte ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here