La Syrie privée de l’internet

La Syrie était mardi, 7 mai, quasiment coupée du réseau internet, ont constaté des entreprises américaines qui surveillent le trafic mondial sur le web.

« La Syrie est confrontée cet après-midi à une panne de l’internet », a indiqué le bureau chargé des opérations de stabilisation des conflits du département d’Etat américain, reprenant à son compte les informations de sociétés américaines de haute technologie.

Ainsi, Umbrella Security Labs a fait état d’une « chute significative du trafic (sur internet) à partir de la Syrie », depuis 21h45. « A y regarder de plus près, il semble que la Syrie ait presque disparu de l’internet », a dit Dan Hubbard, de cette société Umbrella Security Labs.

Le géant américain de l’internet Google publie aussi une infographie, grâce aux sociétés Akamai et Renesys, montrant un effondrement de la circulation d’informations sur internet à partir de la Syrie.

Aujourd’hui, une majorité des sites syriens sont toujours inaccessibles depuis l’étranger. « Si nous ne pouvons pas nous permettre d’émettre le moindre commentaire sur l’origine de ces perturbations, les incidents précédents avaient été provoqués à la fois par des fermetures demandées par le gouvernement et par des dégâts subis par les infrastructures, qu’il s’agisse de coupures de réseaux de fibres ou de coupures de courant », explique Dan Hubbard.

L’internet avait déjà été coupé pendant trois jours en Syrie en novembre dernier. L’agence de presse officielle syrienne Sana avait expliqué que cette coupure était dû à des « travaux de maintenance ». Les rebelles accusaient, eux, le gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here