Le ministre libyen de la Défense démissionne après le vote de la loi sur l’exclusion

Le ministre libyen de la Défense, Mohamed Al-Barghathi, a démissionné en protestation  contre le siège des ministères de la Justice et des Affaires étrangères par des hommes armés à Tripoli.

« Je n’accepterai pas que la politique soit exercée par la force des armes dans notre nouvel état. Ceci est un assaut contre la démocratie que j’ai juré de protéger «, a-t-il déclaré à la BBC.

Cette démission intervient après le vote- sous la pression armée de miliciens qui font le siège des deux ministères depuis plus d’une semaine- d’une loi excluant de la politique tout responsable ayant exercé des fonctions sous le régime de Mouammar Kadhafi.

Notons que certains miliciens se sont retirés, mais que d’autres restent et réclament le départ du Premier ministre Ali Zeidan, qui les a récemment qualifiés de « perdants » des élections de l’an dernier.

Il est important aussi de noter que le ministre démissionnaire était lui-même visé par la loi d’exclusion. En effet, il fut commandant de l’armée de l’air de Benghazi sous le régime de Kadhafi, avant de prendre sa retraite en 1994. Sa démission pourrait être une anticipation de son écartement du gouvernement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here