Mégrine : fermeture sans préavis d’une entreprise de confection employant 350 travailleurs

Les employés d’une entreprise de confection, dans la zone industrielle de Mégrine (Gouvernorat de Ben Arous), ont été surpris, lundi 6 mai, par sa fermeture  sans préavis, acculant 350 travailleurs au chômage forcé. Ils se sont dirigés vers le siège du gouvernorat de Ben Arous pour réclamer justice et demander des explications sur leur avenir professionnel.

Des employés de la société rencontrés ont indiqué « qu’il était décidé qu’ils reprennent le travail, aujourd’hui, et qu’ils perçoivent leurs salaires, après un mois de chômage technique, mais ils ont été surpris de trouver porte close ».   Ils ont, en outre, mis l’accent sur les conditions difficiles qu’ils sont en train de vivre, parce qu’ils n’ont pas perçu leurs salaires du mois d’avril, jusqu’à aujourd’hui, malgré la baisse de 30% qu’ils avaient consentie, conformément à un accord avec la direction, en raison des difficultés économiques par lesquelles passe l’entreprise à capital français et totalement exportatrice.

Les discussions n’ont pas pu avoir lieu, aujourd’hui, à cause de l’absence du représentant de la direction de la société et la décision a été prise de les poursuivre, aujourd’hui mardi, 7 mai,selon une source du gouvernorat de Ben Arous.

La société avait été créée en 1998 et suite à des difficultés techniques qui avaient conduit au départ, contre des compensations, de 300 employés contractuels, un accord avait été passé avec les 350 employés titulaires maintenus à leurs postes, selon lequel ces derniers consentaient à une baisse de 30 pc de leurs salaires, pour un seul mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here