Semaine du 29 avril au 03 mai 2013

Les chiffres ne mentent jamais

Certes, l’année 2013 est celles de tous les paradoxes pour la Bourse de Tunis. Depuis des années, les professionnels relevaient la faible représentativité du tissu économique par le marché boursier, et la réticence des sociétés- petites et grandes- de se faire coter. Quand le robinet des introductions s’est ouvert, le marché a vécu de sales moments! Indépendamment du retour en force cette semaine avec une hausse de 1,45%- que nous considérons plutôt plus un rebond technique qu’une vraie recovery- le marché reste profondément fragile. A notre avis, la Place de Tunis est plus que jamais un miroir de l’économie nationale, et ce qui se passe est donc logique et traduit une inquiétude profonde de la situation actuelle. C’est pourquoi les investisseurs préfèrent quitter la plupart des « anciens » titres pour faire le plein d’actions des nouvelles sociétés, puisque ces opérations se soldent toujours par un gain.

Au cours de cette semaine, la Banque Centrale a publié son communiqué mensuel. Rien de neuf pour le taux directeur- comme attendu d’ailleurs- mais plein d’informations que nous allons recouper avec les chiffres provenant des indicateurs d’activité des sociétés. Selon l’instance de régulation, « les besoins de liquidité des banques se sont atténués au mois d’avril 2013, ce qui a contribué à faire baisser ses interventions sur le marché monétaire, revenant à leur plus bas niveau depuis le début de l’année». Nous retrouvons l’explication dans les chiffres des onze établissements bancaires cotés qui ont octroyé à l’économie des crédits de 942,043 MDT, mais ils ont collecté en contrepartie des dépôts de 1 026,683 MDT.

Autres points relevé par la Banque Centrale, « l’évolution contrastée dans les divers secteurs, notant la poursuite du rythme toujours positif de l’activité du secteur industriel [….], alors que les tensions au niveau du secteur des services se poursuivent à cause de la baisse continue des principaux indicateurs du secteur touristique au mois de mars 2013. [… ] Le Conseil a noté dans ce cadre le ralentissement du rythme de l’investissement aussi bien intérieur qu’extérieur ». Pour vérifier ce constat, il n’y a guère mieux que le secteur du leasing. Sur les trois premiers mois de l’exercice 2013, le total des mises en force des six compagnies cotées se montent à 242,792 MDT, en légère hausse de 1,04% par rapport à la même date en 2012. Le secteur agricole a été le plus touché, avec une baisse de la production de 35,2% à 20,173 MDT. Par contre, la meilleure performance provient du secteur Tourisme (qui inclue l’activité de location de voitures) dont les mises en force ont augmenté de 32,5% à 18,005 MTND, puis le BTP (+18,2% à 35,965 MDT). Le secteur le plus important reste celui des Services (132,946 MDT) avec une modeste hausse de seulement 2,5%. Côté Approbations, une légère croissance a été constatée également de 2,2% à 348,055 MDT. Encore une fois, le secteur Agriculture a pâti en perdant 19,5% à 30,325 MDT. La meilleure croissance revient au secteur Tourisme dont la demande a augmenté de 36,6% à 41,268 MDT. Le BTP a enregistré une hausse respectable de 27,4% à 44,845 MDT. Par contre, la demande du segment Service a baissé de 3,1% à 181,181 MDT. Les progressions sur une année sont certainement faibles. Il est vrai que le secteur est proche de la maturité, mais dans un contexte comme celui de la Tunisie, nous devons avoir de meilleurs chiffres si on compte quitter la zone rouge dans des délais proches. D’ailleurs, par rapport au 31 décembre 2012, le total des engagements en cours a baissé de 5,164 MDT ! Par ailleurs, et en exploitant les chiffres d’investissement déclarés par les sociétés cotées au cours du premier trimestre 2013 (seulement 21 compagnies le font), il s’avère qu’ils se sont établis à 95,750 MDT, soit 47,973 MDT de moins par rapport à la même date de l’année dernière.

Dernier point qu’on retient du communiqué de la Banque Centrale concerne son inquiétude quant à la « persistance des tensions inflationnistes et son impact sur la compétitivité de l’économie nationale, et en particulier sur certains secteurs orientés à l’exportation ». Selon les chiffres des 18 sociétés cotées qui publient leurs chiffres d’affaires à l’export, nous avons noté une baisse de 9,051 MDT de ces revenus, à 144,746 MDT.

Nous retrouvons alors une vérification de la plupart des constats avancés par la Banque Centrale dans les indicateurs d’activité du premier trimestre 2013. Est-ce une simple coïncidence que le marché soit aussi représentatif de l’économie tunisienne cette fois ? Il faut avoir de la patiente car seul le temps peut le prouver ou le nier. N’oublions pas que la seule manière de gagner rapidement de l’argent consiste à ne jamais être pressé.

Actualité

Hannibal Lease, accord de visa par le CMF

Le Conseil du Marché Financier a accordé son visa au prospectus d’Offre à Prix Ferme et de Placement Garanti de la société «Hannibal Lease». L’introduction s’effectuera par la mise sur le marché, dans le cadre d’une augmentation de capital par voie de souscription publique, de 1 740 000 actions nouvelles à souscrire en numéraire au prix de 9,500 dinars l’action. L’Offre à Prix Ferme sera ouverte au public du 21 Mai 2013 au 05 Juin 2013 inclus.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here