Nidaa Tounès participera au deuxième round de l’initiative de l’UGTT

Le secrétaire général de Nidaa Tounès, Taieb Baccouche, a affirmé, dimanche 5 mai à Beni Khalled, que son parti participera au dialogue national avec les partis, dans le cadre du deuxième round de l’initiative de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

Lors d’un meeting organisé dimanche Place de la Révolution, au centre- ville de Beni Khalled, M. Baccouche a souligné la volonté de Nidaa Tounès d’assurer le succès du dialogue national et de pousser vers l’élaboration d’une Constitution qui fait honneur à la Tunisie post-révolution.

Il a ajouté que son parti est ouvert à toute forme de dialogue national efficace et que l’étape délicate que traverse le pays nécessite la poursuite des pressions pour garantir les conditions adéquates à la transition démocratique et éviter le retour du régime d’oppression.

Le succès de « la bataille des élections » nécessite un climat sécuritaire et politique sain et la dissolution des milices qui prétendent protéger la révolution, a encore dit M. Baccouche.

Commentant les évènements récents de Jbel Chaambi à Kasserine et les visites des prédicateurs en Tunisie, M. Baccouche a indiqué que la situation dans le pays reflète un échec politique, ajoutant que les tentatives pour semer la discorde  ne peuvent aboutir qu’à la déliquescence de la société.

La réforme du système sécuritaire et l’adoption d’une politique sage dans ce domaine auraient pu éviter au pays les évènements de Jbel Chaambi. Il a aussi rappelé que son parti avait, depuis des mois, attiré l’attention sur les dangers de l’émergence de groupes extrémistes, la prolifération des armes et l’apparition de camps d’entraînement terroristes.

M. Baccouche a salué les efforts des unités de sécurité et de l’armée pour protéger la Tunisie et la préserver des dangers terroristes, appelant les forces politiques et la société civile à resserrer les rangs pour les soutenir dans l’accomplissement de leur mission dans les meilleures conditions et protéger la Tunisie, une responsabilité de tous les Tunisiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here