Le CA Bizertin éliminé, la tête haute

Le CA Bizertin a été éliminé, en tout honneur, par Al Ahly d’Egypte en huitièmes de finale de la Ligue des Champions d’Afrique de football, en s’inclinant de justesse 1 à 2, en match retour, disputé dimanche soir 5 mai au Caire à huis clos, après avoir tenu tête au champion d’Afrique en titre et raté l’égalisation par le Rwandais Olivier Kerkezi.

Les buts ont été inscrits par Mohamed Baraket (47 sp), Imed Metaab (63) pour Al Ahly, et Nour Hadhria (65) pour le CA Bizertin.

Al Ahly assure ainsi sa qualification grâce à sa grande expérience pour la phase de poule où il défendra son titre alors que le CA Bizertin, qui participe pour sa première

Ligue des Champions et paie le prix de son efficacité au match aller (0-0), sera reversé en Coupe de la Confédération.

L’Espérance ST qui avait assuré sa qualification pour la phase de poule en battant samedi à Radès la JSM Bejaia d’Algérie, 1 but à 0 (match aller 0-0), sera le seul représentant du football tunisien en phase de poule dont le tirage au sort aura lieu le 14 mai au Caire .

La formation tunisienne a bien su museler la grande équipe égyptienne en colmatant toutes les brèches et empêchant les coéquipiers d’Imed Metaab de se frayer le chemin des buts.

Al Ahly d’Egypte a eu en effet beaucoup de mal à trouver la faille dans une excellente défense du CA Bizertin. Le champion en titre se créait néanmoins trois bonnes occasions en première mi-temps par Imed Metaab dont le tir était contré par le gardien Ben Mustapha (12), Ahmed Abdeldhaher puis Abdallah Abdellaziz dont la frappe échouait au petit filet (22).

Le club tunisien, qui retrouvait la compétition africaine après une longue absence, opposait une forte résistance au prestigieux club égyptien, sans toutefois constituer un danger pour le camp adverse.

Au terme d’une mi-temps plutôt équilibrée, les deux équipes se neutralisaient sur un score vierge.

Deux minutes après la reprise, Al Ahly cueillait à froid les Bizertins en prenant l’avantage sur un penalty controversé consécutif à une faute de Hamza Mathlouthi sur Imed Metaab, et transformé par Ahmed Barak.

Mondher Kebaier, entraîneur du CA Bizertin, qui manifestait avec véhémence son mécontentement sur le penalty sifflé par l’arbitre marocain Bouchaibi Lahrech, était aussitôt expulsé par ce dernier.

Les champions d’Afrique prenaient dès lors le contrôle de la rencontre et mettaient à rude épreuve l’arrière-garde cabiste. Al Ahly concrétisait sa domination en ajoutant un second but à la 63′ par Imed Metaab qui trompait Farouk Ben Mustapha d’une reprise de la tête sur un long centrage de Baraket.

La formation tunisienne ne baissait pas pour autant les bras et montait à l’attaque. Une tactique payante qui lui permit de réduire le score à la 65′ sur un penalty, consécutif à une faute de Saadine Samir sur Mohamed Ali.  Mehadhebi est alors  entré à la place de Kamel Zaiem.

Reprenant confiance, la formation de Kebaier, qui suivait le reste de la mi-temps sur la tribune, ratait le but d’égalisation deux minutes plus tard par le Rwandais. Voulant donner plus de vigueur à sa ligne d’attaque, Kebaier lançait à dix minutes de la fin l’attaquant Adem Rejaibi, incorporé à la place de Haj Mabrouk, qui inquiétait la défense d’une reprise de la tête.

Al Ahly, acculé en défense, n’en restait pas moins menaçant au contre, Mouawadh faillit inscrire le troisième but à la 83′ n’eût été l’intervention in extremis de Ben Mustapha.

Tombant dans le piège des provocations, Mehadhebi était expulsé une minute avant la fin pour agression sur Abdallah Said. Al Ahly gérait avec sang froid les ultimes minutes de la rencontre pour conserver sa mince mais précieuse victoire jusqu’au coup de sifflet final.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here