L’Afrique attire de plus en plus les investisseurs étrangers

D’après la troisième étude Africa Attractiveness Survey d’Ernst & Young (http://www.ey.com/za), parue aujourd’hui 06 mai 2013, la part africaine des investissements directs à l’étranger (IDE) mondiaux a augmenté au cours des cinq dernières années, reflétant l’intérêt croissant des investisseurs étrangers.

Ce rapport associe une analyse des investissements internationaux en Afrique au cours des cinq dernières années à une enquête menée en 2013 auprès de plus de 500 chefs d’entreprises à propos de leur opinion sur le potentiel du marché africain. Les dernières données montrent que malgré une baisse du nombre de projets, de 867 en 2011 à 764 en 2012 (ce qui correspond à la tendance mondiale), ce nombre reste nettement supérieur à ceux qui ont précédé le pic de 2008. La part mondiale des IDE dans le continent est également passée de 3,2 % en 2007 à 5,6 % en 2012.

Malgré l’impact de la situation économique mondiale actuelle, la taille de l’économie africaine a plus que triplé depuis 2000. Les perspectives semblent aussi positives, avec la région dans sa globalité qui devrait connaître une croissance de 4 % en 2013 et de 4,6 % en 2014. Plusieurs économies africaines devraient conserver certaines des croissances les plus rapides au monde dans un avenir proche.

86 % des répondants qui ont une présence établie sur le continent pensent que l’attractivité de l’Afrique en tant que lieu pour faire des affaires continuera à augmenter. Ils ont classé l’Afrique seconde destination d’investissement la plus attractive, après l’Asie.

La grande majorité des répondants considère l’Afrique du Sud comme le pays africain le plus attractif pour réaliser des affaires : 41 % de tous les répondants ont placé l’Afrique du Sud en première place et 61 % dans leur top 3. Les principales raisons de la popularité de l’Afrique du Sud semblent être ses infrastructures relativement bien développées, un environnement politique stable et un marché intérieur relativement important. Les pays suivants en ordre de popularité sont le Maroc (20 % le plaçant dans leur top 3 et 8 % en première place), le Nigeria (également 20 % dans le top 3 et 6 % à la première place), l’Égypte (15 % dans le top 3 et 5 % en première place) et le Kenya (15 % dans les trois premiers et 4 % à la première place). En général, ces classements correspondent aux centres régionaux émergents pour les affaires dans différentes régions d’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here